LE FONCTIONNEMENT

L’Ecole Autonome et Démocratique est une école du 3ème type : le membre choisit ses apprentissages et l’environnement (matériel ou humain) proche ou lointain lui permet de les concrétiser. C’est aussi une école démocratique puisque nous en respectons les 3 principes.

Pour mettre en œuvre et structurer au quotidien ces deux caractéristiques de notre école, nous nous appuyons sur le Conseil d’Ecole, réunion hebdomadaire et instance de gestion de l’école, emprunté à l’organisation administrative de la Sudbury Valley School, fondée en 1968 dans le Massachusetts, aux États-Unis, et sur des médiations, couplées à un Conseil de Paix  pour la gestion des conflits et des infractions au règlement de l’école.

 

Le Conseil d’Ecole 
En premier lieu, la vie de l’école est administrée par le Conseil d’Ecole (CE) qui régit l’ensemble des aspects de l’école (déterminer le budget global qui sera réparti dans les diverses commissions, modification du règlement intérieur, intégration d’un nouveau membre, etc). Il est composé de l’ensemble des membres de l’école (étudiant-e-s et adultes actifs). Un membre = une voix = un vote.
Le CE est hebdomadaire. La présence n’y est pas obligatoire, à l’exception du Président et du Secrétaire du CE qui sont élus parmi les membres pour une durée déterminée. Le Président est responsable de la tenue du CE, du suivi de l’ordre du jour et des procédures. Le Secrétaire, quant à lui, rédige l’ordre du jour, le procès-verbal des réunions et assure leur diffusion auprès des membres. Chaque membre de l’école est un porteur d’éventuelle proposition notée à l’ordre du jour disponible jusqu’à la veille dudit conseil.
Lorsqu’une motion est portée à l’ordre du jour du CE, le sujet y est débattu, et des propositions sont émises (en première lecture) et soumises au vote par consentement (en seconde lecture). Quand une proposition est votée, elle est implémentée et portée au procès-verbal puis au règlement intérieur.

 

La gestion des conflits et des infractions
L’absence de conflit au sein d’une communauté n’existe pas. Afin d’assurer un climat de confiance et de sérénité pour vivre pleinement quotidiennement avec les autres membres du groupe, nous avons choisi de créer un cadre structuré qui permet de régler chaque conflit. Derrière conflit, nous entendons : infractions, « embêtements », dispute verbale ou physique, agression, non-reconnaissance d’un besoin exprimé clairement…

En premier lieu, tout conflit qui survient entre deux ou plusieurs personnes est immédiatement résolu avec des messages clairs entre les protagonistes sans intervention extérieure, si cela est envisageable pour eux, ou bien avec l’aide d’un médiateur si l’une des parties en conflit en fait la demande.
En second lieu, si un conflit nécessite une discussion et une aide plus poussée du médiateur, un conseil de Paix est organisé. Il est mandaté par le Conseil d’Ecole pour réguler les conflits inhérents à la vie en collectivité qui n’ont pu être réglés par des messages clairs. Il est tenu quotidiennement à heure fixe.

Ce conseil se compose d’un médiateur (adulte ou enfant formé et habilité) et des parties en conflit (individu ou groupe d’individu, le collectif). Il se réunit suite à la demande d’une des parties en conflit.

Le Conseil de Paix est un espace de parole et de médiation qui a pour objectif de permettre à chacun d’exprimer ses ressentis et ses besoins, de clarifier des faits, d’identifier les règles transgressées, d’y apporter les mesures et solutions en adéquation avec les faits. Cela peut être des recommandations, des réparations, des rappels à la règle ou des réajustements du règlement intérieur.

Des conflits ou infractions répétitifs nécessiteront un accompagnement organisé sous forme de réunion hebdomadaire sur plusieurs semaines avec un ou plusieurs médiateurs afin que chaque partie s’assure que les recommandations sont véritablement adaptées.

Notre école est jeune et notre mode de fonctionnement organique, c’est-à-dire en perpétuelle évolution et adaptation aux membres de notre communauté éducative. En conséquence ce qui est présenté ici est amené à s’ajuster aux besoins de notre communauté.

 

En dernier point, le Conseil de Justice est mandaté par le Conseil d’Ecole pour réguler les conflits ou infractions répétitifs  qui malgré un accompagnement n’auront pas trouvé de solution. Sa tenue est hebdomadaire à heure fixe.

Il administre des sanctions à la mesure des transgressions commises. Selon la gravité des faits, cela peut aller jusqu’à une suspension temporaire. Au bout de plusieurs suspensions, cela peut amener à une exclusion définitive. Les décisions de suspensions et d’exclusions sont prises très au sérieux et font l’objet d’un débat impliquant tous les membres actifs de l’école.

 

Pour éviter d’étiqueter, d’enfermer un membre dans une ou l’autre des parties et parce que le conflit ou l’infraction résultent d’un besoin mal exprimé ou non comblé, les parties prenantes, victimes et infracteurs, portent le même nom dans notre Conseil de Paix. Elles sont « Conseillers/ères ». La communauté reste la Communauté. L’aide et l’accompagnement sont apportée par un-e « Médaiteur/trice »

Pour répondre plus précisément à vos questions sur ce mode de fonctionnement, nous organisons des réunions d’informations publiques mensuelles à Saint-Michel-sur-Orge.