UNE ECOLE DU 3ème TYPE

« L’école du 3ème type est un système vivant (une entité dans un espace de vie) répondant aux lois de tous les systèmes vivants. Elle s’inclut dans l’environnement et l’écosystème social de sa proximité avec lesquels elle est en interaction et dont elle est un des espaces. Les parents, le village ou le quartier, sont partie prenante de l’élaboration de ses stratégies et de son activité.

De par sa structure dissipative et l’auto-organisation qu’elle permet, les apprentissages informels se substituent aux apprentissages formels. Les constructions des langages se réalisent à partir des projets individuels ou collectifs des enfants, quels que soient ces projets. L’enfant, en interaction avec son environnement, en interrelation avec les autres enfants et adultes, est la source de ses apprentissages.

Le multi-âge, la communication, l’aménagement de l’environnement interne de l’école et son ouverture à l’environnement externe, favorisent la construction, l’utilisation et l’évolution des principaux langages plus facilement réalisés ou poursuivis à l’école.

C’est dans la nécessaire auto-organisation de leur activité par les enfants et les adolescents, dans la régulation des interdépendances dans un groupe, que se construit aussi une vraie socialisation.

L’école du 3ème type n’est qu’un espace particulier de vie à disposition des enfants. »

Extrait d’un article du 05 décembre 2013 écrit par Bernard Collot